Jambiani

J’habite depuis une semaine un petit coin de paradis au bord de l’océan Indien.

La plage et le village de Jambiani, au sud-ouest de Zanzibar, mercredi matin…

… et, par temps légèrement couvert, mardi…

Mes journées se déroulent au rythme des marées et des pêcheurs qui partent au large tous les matins à bord de leurs embarcations, qu’on appelle les dhows…

j10

Depuis mon arrivée samedi, je n’ai entendu ni vu une seule voiture.

Même les motos sont absentes à Jambiani, petit village de la côte sud-est de l’île Zanzibar. Nous sommes ici à 50 kms environ de Stone Town.

L’ïle de Zanzibar… Jambiani (curieusement orthographié avec un « N » sur la carte) est situé au sud-est de l’île, à 50 kms environ de Stone town.

La grande majorité des habitants de Jambiani sont des pêcheurs qui vivent modestement de leur métier… Grâce au commerce du poisson, ils arrivent à nourrir leurs familles.

Dans le village, on préfère parler le Swahili. Rares sont les étrangers qui s’aventurent jusqu’ici.

Les touristes qui visitent Zanzibar préfèrent en général s’installer près des plages situées au nord de l’île, à Nungwi ou Kendwa, région où les infrastructures sont plus développées…

v001

Ici, à Jambiani, la vie du village tourne autour de l’océan, de la pêche… et d’un curieux rituel…

L’arrivée de la marée basse…

Tous les matins, vers 11 heures, à l’arrivée de la marée basse, le village sort de sa somnolence et s’agite. Seules ou en groupe de trois ou quatre, les femmes quittent leurs modestes logis et, sac de jute ou large foulard à la main, se pressent le long de la plage….

v002

Elles partent chercher loin dans le sable les algues marines (mwani, en Swahili) dont elles se servent dans la fabrication de différents produits comme le savon ou les semelles de chaussures.

Le mwani est aussi utilisé dans la cuisine locale, et certains pêcheurs s’en servent comme support dans les mailles leurs filets…

j11

j12

Afin de récupérer le maximum de mwani entre novembre et janvier (mois fastes pour la récolte), un systéme ingénieux a été mis en place à différents endroits de la plage.

Une vingtaine de cordes reliées à des piquets profondément enfouis dans le sable retiennent chaque jour les précieuses algues que la marée emporte….

v1

Les enfants eux aussi sillonnent la plage à marée basse à la recherche de petits poissons prisonniers dans l’eau entre les algues et les rochers…

e2

e3

Surprise de rencontrer hier dans le village Peter qui tient dans sa maison une petite librairie de livres usagés.

Peter, policier à la retraite, dans sa maison à Jambiani...

Peter, policier à la retraite, dans sa maison à Jambiani…

Ancien policier basé à Cologne, en Allemagne, et maintenant à la retraite, Peter a découvert Jambiani lors de vacances il y a 9 ans. Il y est retourné deux ans plus tard, a acheté un terrain et a ensuite construit une maison, à deux pas de la plage, où il vit seul, sereinement…

fin30

Après ces quelques jours paisibles passés à Jambiani, il faut repartir, déjà. Malheureusement. Les vacances se terminent. Le travail m’attend au Rwanda, début janvier.

Après une dernière nuit à Stone Town samedi, je quitte Zanzibar avec regret dimanche, en début d’après-midi.

L’hospitalité et la gentillesse de la culture swahilie (swahili = gens de la côte) vont me manquer!

                                              Jambo! Karibu sana!

Ndemma, mère de trois enfants, née à Jambiani, travaille dans un hôtel-restaurant du village…

Deux versions d'un même plat typique de la cuisine de Zanzibar. Légumes au curry et, ci-dessous, le même mets, en version plus rustre, mais tout aussi délicieux!...

Deux versions d’un même plat typique de la cuisine de Zanzibar. Légumes au curry et, ci-dessous, le même mets, en version plus rustre, mais tout aussi délicieux!…

Depuis Stone Town, un vol de 20 minutes (Precision Air) m’amènera jusqu’à Dar es Salaam – d’où je prendrai un second avion vers Arusha, à l’autre bout du pays.

Arusha – qu’on surnomme « la petite suisse » de la Tanzanie – est située près de la frontière kenyane.

J’y resterai 3 ou 4 jours avant de gagner Moshi.

Joyeux Noël à tous!

Rendez-vous dans quelques jours… au pied du Kilimanjaro!

Un « dhow » croise au large de Jambiani…

Encerclées en rouge, les villes de Arusha et Moshi, situées au nord de la Tanzanie

13 réflexions sur “Jambiani

  1. Salut mon Max depuis Montréal ou je passe 5 jours avec frère et sœur avant d’aller en Californie pour Noël. Je ne te cache pas ma jalousie de te voir sur les plages , moi ici dans la neige …… Profite de ta belle aventure Zikomo

    • Salut, Jean-Guy! Désolé pour la neige!
      Chaque fois que j’entends parler de l’hiver à Montréal, je pense à cette vieille chanson de Charlebois:
      « J’arrive à manufacture…
      Les deux yeux… collés ben dur
      Les culottes pas zippées
      En r’tard… »

      Le beau soleil de la Californie t’attend!

    • Thank you, Marian. I wonder how much Jambiani has changed in the last 15 years. There are very few signs of recent development in the village or on the beach.. and just a handful of tourists in the guesthouses… Merry Holidays and Happy New Year!

  2. Cher Robinson Crusoé, aka Max,
    Quelle beauté dans ton coin du monde… la sérénité autour de toi… et le beau soleil!… Ici ll a plu toute la nuit…je ne sais pas quelles surprises on va trouver ce matin dans les rues de Vancouver… Quelles différences y a-t-il dans la préparation de la nourriture? Quelles délices as-tu découvert? Les vacances commencent vendredi…youpi… Tu vas nous manquer à Noël!

    • Merci, Akebono. Par rapport au Rwanda, une des grandes différences dans la nourriture ici c’est la disponibilité et la popularité des plats assaisonnés au curry… Je mange régulièrement le midi un plat de riz basmati accompagné de légumes (carottes, concombres, poivrons verts, pommes de terre) au curry… A cela, j’ajoute le piment frais local, coupé en petit morceaux ou le pili pili tanzanien, Red Gold! Mmmmm!

  3. Un petit bonjour du pays Basque,
    Un bon moment que je n’ai pas mis un petit commentaire mais je continue de suivre avec intérêt ton blog.
    Joyeux Noël et Bonne Année 2013
    Viviane

    • Joyeux Noël et Bonne Année Viviane!
      Merci de ton soutien.
      J’espère vraiment un jour aller découvrir les Pyrénées et la région du pays Basque!

    • Merci, Liliane… et victoire! Les vacances arrivent cet après-midi pour les enseignants de la Colombie-Britannique! Deux semaines de liberté! Va vers le soleil… et Joyeuses Fêtes!

  4. Hi, Max Ethnographer,
    Perhaps you might consider documenting the recipes and the foods you try while you are on your travels. We look forward to tasting your culinary skills upon your return. We still want to know: what are the plants growing in your backyard in Nyagatare? Are they cassava root plants? If not, are they edible and is that what Rosalie often cooks? We imagine you are not being bombarded by the commercial Christmas Frenzy… Our honorable Mayor Robertson sent our little community a Keep Vancouver Spectacular Certificate Of Appreciation dated June 2012. Bon voyage to Arusha and Moshi. Stay well on your journey… God Bless…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s