Sur la route de Kiyombe

Première visite, mardi, dans le secteur de Kiyombe afin de rencontrer et de planifier avec les directeurs d’écoles notre calendrier de travail. Kiyombe est situé à plus d’une heure trente de route, en moto, à l’ouest de Nyagatare, à la frontière de la Province du Nord. La région est montagneuse, sauvage, verte, de toute beauté.

Le secteur de Kiyombe, à 90 minutes de route, à l’ouest de Nyagatare.

Les étrangers sont rares à venir jusqu’ici. Partout, sur la route, nous avons été suivis par le regard étonné des paysans et par les cris des enfants… Umuzungu !…Umuzungu !… (Étrangers!)…

Le centre-ville de Kiyombe, à la lisière de la frontière de la Province du Nord

Surprise en arrivant à l’école Kabare où a lieu notre réunion: les directeurs d’écoles et le chef de secteur sont tous francophones! Quel plaisir de tenir notre réunion en français!…

Il y a deux semaines, dans le secteur de Matimba, lors d’une réunion semblable, nous avions dû faire face à une situation délicate. Les directeurs présents parlaient soit l’anglais, soit le français, et Daniel et moi ne parlions pas la langue commune, le kinyarwanda… Comment procéder?… Nous avons dû avoir deux réunions, la première en anglais, la seconde en français!… Jongler entre les trois langues officielles du pays est un de nos défis quotidiens. Lorsque nous rencontrons quelqu’un pour la première fois, notre premier réflexe est de demander: « Français »? « Anglais »?… Bien souvent, la réponse est… « Kinyarwanda »!

La magnifique région de Kiyombe…

Cöté travail, nous avançons. Belle victoire lundi à l’école GS Nyagatare où le jeune directeur de l’établissement a observé avec moi pendant 90 minutes une leçon d’histoire (S2) et a ensuite partagé avec l’enseignante ses observations et ses suggestions. Je lui avais demandé d’être présent lors d’une précédente conversation  avec l’enseignante. Cette fois-ci, c’est lui qui a mené l’exercice, avec tact et diplomatie. L’enseignante a quitté le bureau avec un grand sourire sur le visage et avec le sentiment d’être soutenue et appréciée dans son travail.

Ma tâche est maintenant de multiplier ce type d’échange dans les écoles du district.

Certaines conversations sont plus difficiles. Ainsi, le châtiment corporel observé il y a quelques jours dans une école du district où un étudiant a été fouetté dans la salle des professeurs, en présence de mon collègue, Daniel.

Aussitôt averti, longue discussion et plaidoyer avec le directeur de l’établissement qui accepte la suggestion de mettre la question du châtiment corporel à l’agenda de la réunion hebdomadaire avec les enseignants. La réunion a eu lieu lundi et a provoqué bien des remous. À l’issue de la rencontre, le principe du respect des droits des enfants l’a emporté, et le châtiment corporel a été officiellement interdit dans l’établissement.

Combien de temps la consigne sera-t-elle respectée?

Salon de notre maison à Nyagatare. À l’arrière-plan, notre nouveau frigidaire!

Notre cuisine: derrière les deux filtres à eau, notre ‘four »: deux plaques chauffantes… Nous avons aussi fait fabriquer une étagère.

Côté maison, l’installation continue. Les coupures d’électricté ayant mystérieusement cessé, nous avons acheté un frigidaire. Nous avons aussi fait poser un grillage anti-moustiques sur les fenêtres des chambres et des salles de bains. Nous avons également suivi les conseils de nos voisins et embauché un garçon à tout faire, Théogène, qui aide Rosalie dans ses nombreuses tâches quotidiennes. Théogène est aussi notre gardien, la nuit.

Théogène, notre gardien et garçon à tout faire, originaire de Musanze (Ruhengeri), dans la Province de l’Ouest.

Les habitants de Nyagatare s’habituent chaque jour davantage à notre présence. Dans les boutiques, dans la rue, nous conversons avec eux, tantôt en anglais, tantôt en français. Nos quelques mots de Kinyarwanda provoquent bien des sourires.

Après cinq semaines dans la région, j’apprécie de plus en plus vivre dans ce milieu rural, simple, sans pollution ni agitation, et ai retrouvé notre petite ville avec plaisir dimanche après un court weekend à Kigali…

Murabeho! (À la prochaine!)

Repas typique servi à la maison. Salade d’avocats et de tomates, pommes de terre, bananes vertes, et saka saka, épinards rwandais. Délicieux!

Photo de ma nouvelle carte d’identité. Nyagatare, 14 octobre 2012

17 réflexions sur “Sur la route de Kiyombe

  1. Allo Max,
    Intéressante cette discussion sur le bi (tri) linguisme au Rwanda. J’ai suivi les débats a ce sujet durant le 14ème sommet de la francophonie qui vient de se dérouler à Kinshasa. Le Gabon s’est fait remarquer en prônant l’introduction de l’anglais au pays et en vantant le modèle du bilinguisme au Rwanda. Ali Bongo était d’ailleurs a Kigali avant le sommet. En as-tu entendu parler?

  2. Bonjour Alix – J’ai aussi suivi le Sommet, de Kigali, où j’étais pour le weekend. Le Gabon, hélas, n’est pas le seul pays francophone qui regarde du côté de l’Afrique de l’est, anglophone. Le Burundi, lui aussi, privilégie l’essor de l’anglais. Le Burundi a d’ailleurs déjà formellement rejoint la communauté des pays de l’Afrique de l’est (EAC – East African Community) dont le siège est à Arusha, en Tanzanie…

  3. Cher Max,
    Je te trouve très bien sur cette photo….les ajouts ménagers doivent sûrement agrémenter ton séjour.
    À bientôt.
    Ben.

  4. Cher Max,
    Quelle belle simplicité. J’étais émue quand j’ai vu ta cuisine si bien mignonne et rangée par Rosalie…J’aime tout cet espace vide pour vraiment respirer. J’ai vu ta cafétière italienne sur l’étagère. J’espère que le café là-bas est délicieux. C’est formidable de pendre les vêtements dehors. LESS IS REALLY MORE…you are truly rich and blessed! Your face reflects the peace in your heart? even if you are very busy ‘traveling about’ and meeting so many new people!

  5. Cher Max,
    Quelle beauté dans la région! Je comprends maintenant d’où venait l’affection de maman pour les montagnes. Pas de stress des grandes villes, respirer et jouir de la simplicité.
    Profite de ces moments tranquilles pour apprécier la chance que tu as d’être de retour dans la région de ta jeunesse.

  6. Bonjour Max de Division 7,
    A,I et M disent: Bon appetit! Cela a l’air delicieux…miam…quelle bonne cuisiniere.
    I dit: Cela doit prendre beaucoup d’energie et du temps pour laver les vetements. Quel bon exercice.
    A dit: Les eleves doivent etre tres intelligents sur la nature. Ils doivent apprendre beaucoup chaque jour sur l’environnement. Est-ce qu’ils jouent sur les collines et pres des bananiers?
    I dit: Cette cuisine est tres differente de ma cuisine a Vancouver et dans ma maison au Mexique. Vous ne gaspillez rien!! Bravo!
    I dit aussi: Les eleves sont chanceux. Ils ont beaucoup d’espace et de l’air frais tous les jours. Marchent-ils tous seuls a l’ecole chaque jour? Chanceux. Je ne peux pas a Vancouver. C’est dommage. Je dois venir en voiture avec ma mere. Chez moi je parle l’espagnol, l’anglais et le francais…pas le Kinyarwanda.
    Bonne journee!!! Il n’y a pas d’accents sur notre clavier????

    • Merci, Division 7! Est-ce que vous êtes intéressés à correspondre avec une classe dans le district de Nyagatare? Si oui, le projet pourra commencer en janvier/février car ici au Rwanda les classes se terminent en novembre et les élèves sont en vacances jusqu’en janvier, moment où débute la nouvelle année scolaire.

    • It’s wonderful to hear from you, Daegan! As a writer, you would find many beautiful stories here…I hope your projects are going well. Please say Hi to Milo!

  7. Dear Max, (as dictated in Cantonese)
    Your place and surroundings remind us of our own childhood experiences growing up in a hamlet in Guangzhou…beautifully breathtaking and void of pollution. The schools look like some of the country schools in China, too. So many similarities…but

    We returned there to Kaiping (it used to be called HOY PING) last November. Many Chinese hamlets are changing with the construction of factories, and more factories, + cars, SUV’S and motorcycles… As we observe your photos some of the Nyagatare village roads are still undeveloped. Some of that is positive, too.

    The languages spoken in 2011 in Kaiping were Mandarin, Cantonese and our village dialect. We can imagine how interesting it is for you to have a choice of 3 languages to speak. We hope that after a year you might speak the Kinyarwanda language. Can you teach us how to cook the Rwandan way when you come back? Make sure you learn from Rosalie. We ate the cassava leaves in China, too.

    We are visiting Vancouver right now…BRRH…luckily we brought our winter coats from Calgary as it was snowing there on Sunday during Hamilton-Calgary football game.

    Stay well and healthy, Max. Good day all the days!!! We miss your laughter and smiles. Many people miss you!!

    K and P

    PS: We have seen news reports of Chinese people living in parts of Africa. On one Chinese tv news program we saw and heard Africans speaking beautiful Mandarin!!! So you may have to learn a bit of Mandarin? You must be doing a wonderful volunteer job to help make better schools there.

    • Thank you so much, K and P! There are a few chinese people working in the Nyagatare area (many more in Kigali)… Enjoy your stay in Vancouver and have a safe journey back home to Calgary.

  8. Hi Max,
    Wow! Amazing pictures. Sounds like quite the interesting adventure. Please keep the beautiful pictures coming!
    — katherine, i work with D – i’m the one who makes sure she behaves herself!!

  9. Dear Max,
    thank you for the birthday wishes! It seems really nice and neat where you are living, I couldn’t imagine what it would be like to live there! Auntie Diana, grandma & grandpa are over at my house now! I’m going to dance now, so I have to go!

    Take care,
    Sarahxoxo

    • Merci, Sarah! Comment vont les cours de danse? Quel genre de spectacle préparez-vous pour les prochains mois? Diana et moi avions adoré te voir danser sur scène l’année dernière!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s